L'antre de DBT


 
AccueilPortailS'enregistrerMembresConnexionGalerieCalendrierFAQRechercherGroupes

Partagez | 
 

 Article sur site http://www.artblues.org/

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 63
Localisation : Avignon/Salon de Provence
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Article sur site http://www.artblues.org/   Mar 9 Sep - 1:17

Daniel Blanc
Par Marc Champagne, jeudi 28 août 2008 à 14:09 :: Franco-Blues

S’il est un être qui symbolise ce combat de chaque jour en vue de la reconnaissance de la langue française dans le domaine de la musique Blues c’est bien cet artiste originaire de la Provence. Convaincu depuis la première heure que la meilleure manière de s’exprimer musicalement réside dans le fait d’y aller par le biais de compositions originales dont les textes sont écrits en français, Daniel Blanc relève un défi de taille quand on sait que l’utilisation de l’anglais est prédominant dans cette sphère musicale qu’est la musique Blues. Influencé comme tous les musiciens de sa génération par des noms à résonance anglophone tels les B.B. King, Johnny Winter, Stevie Ray Vaughan et Gary Moore, notre ami a aussi puisé des influences chez un compatriote tel que Paul Personne. Bref, un parcours qu’on peut retrouver chez bon nombre de musiciens. En fait, ce qui fait la particularité de cet artiste qui s’exprime en français sous l’idiome d’un Blues Rock original tantôt électrique, tantôt acoustique mais qui s’avère toujours un reflet fidèle de sa personnalité, c’est cette détermination indomptable dont il fait preuve en confrontant un milieu où les mythes et préjugés négatifs envers l’usage de la langue française sont éminemment présents. Que de portes fermées à cause de cette fermeté et cette volonté de persister sur cette voie du Blues francophone, mais aussi quel bel exemple de ténacité et d’intégrité de la part d’un homme pour qui la langue importe davantage que la « tendance ». Lui et sa formation DBT (Daniel BlancTrio) persistent et signent contre vents et marées et ce seul fait mérite tout notre respect. Dans le milieu de la musique Blues en France qui n’échappe pas à cette tendance, (selon nous totalement erronée), qui dit que pour passer la rampe il faut nécessairement chanter en anglais, Daniel Blanc représente une preuve vivante de l’énoncé contraire. Un exemple qui serait certes à suivre par nos artistes qui hésitent trop souvent à présenter leurs créations d’expression francophone lors de leurs prestations sous prétexte que le public préfère les « covers anglophones ». Pourtant certaines d’entre elles auraient avantage à être présentées au lieu d’un matériel dont on a fini par se lasser à force de trop l’entendre, mais là, nous entrons dans un autre débat sur lequel nous reviendrons certainement très bientôt en ce pays du Québec colonisé. Pour en revenir à notre ami Daniel Blanc, celui-ci projette de venir séjourner en territoire québécois l’hiver prochain, histoire d’établir des contacts en vue d’un tournée en 2009. Voici une vidéo tirée de son plus récent album « Urbain Blues » qui vous permettra de cerner un peu mieux le personnage qui sait aussi faire preuve d’un excellent sens de l’humour avec la pièce Le Blues du Cuisinier tournée dans un décor tout à fait de circonstance.



Mais attention vont prendre la grosse tete

_________________

ZERO EST TOUJOURS NUL SAUF DANS LE CAS CONTRAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bb84.zikforum.com
 
Article sur site http://www.artblues.org/
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau site pour la bf les pompiers de cherbourg
» Nouveau site pour La Fraternelle d'Yvetot
» Calculatice (site d'exercices mathématiques)
» Site du Nouveau Big Band Batterie-Fanfare de La Malmaison
» http://www.airmaxus.com Site de Contrefaçon ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre de DBT :: Revue de presse sur DBT-
Sauter vers: